Assurage en salle : les erreurs à ne (surtout) pas commettre

En salle artificielle d’escalade (SAE)

A ce jour, la plupart des accidents recensés dans les SAE sont dus à des erreurs d’assurage. Bien que monotone, l’assureur a donc un rôle essentiel pour son partenaire. Une vigilance accrue est donc importante sur ce sujet mais aussi un vigilance de tous ! N’hésitez pas à faire un petit commentaire gentil (évidemment !) à votre voisin si vous voyez quelque chose.

En pratique sur corde, nous vous proposons cette vidéo du pire assureur afin de vous entraîner à repérer les erreurs 😉

A noter que utilisation de la SAE devrait être «supervisée» par une personne compétente, et que chaque grimpeur doit disposer de son propre matériel. Aucun pratiquant ne doit évoluer en SAE avec les mains à plus de 3 m au-dessus du sol sans être encordé. 

En bloc

Contrairement à la SAE, l’escalade de type bloc se pratique sur des murs bas (4,5 m maximum au-dessus des tapis) et ne nécessite pas l’usage de corde. Les grimpeurs doivent s’assurer que l’espace dans lequel ils peuvent chuter reste libre. Il est préférable d’avoir quelqu’un pour parer la chute et s’assurer que le grimpeur retombe sur ses jambes.

Le haut de la structure représente la hauteur maximum à laquelle un grimpeur peut évoluer. Le grimpeur peut saisir le haut de la structure de manière à bien contrôler sa chute mais ne doit en aucun cas évoluer plus haut que le sommet du mur type bloc.

Vous trouverez ci-dessous quelques conseils d’assurage en bloc, délivrés par la FFME :

Partager l'article :

Quelques conseils et liens pour bien choisir son casque et sa longe

Les beaux jours arrivent et les sorties escalade en extérieur vont enfin pouvoir commencer, vous allez devoir vous équiper.
Si vous êtes déjà équipé, peut-être devrez vous renouveler votre matériel ?…

Voici quelques conseils et liens pour bien choisir son casque et sa longe.

Rappel : le port du casque est obligatoire si vous participez aux sorties organisées par l’ASPALA !

Voici un article complet et bien ficelé sur le choix du casque d’escalade (ou multi-sport, c’est-à-dire avec plusieurs homologations : escalade + vélo par exemple) :
https://lafabriqueverticale.com/fr/choisir-son-casque/

Autre article :
https://blog.le-yeti.net/comment-choisir-un-casque-escalade/

Si vous cherchez la performance, voici un test sur les casques légers :
https://www.montagnes-magazine.com/matos-matos-les-casques-alpinisme-escalade-legers

De façon assez subjective, la marque préférée de Jérémie reste Petzl (Français en plus, cocorico !). Mais il y en a plein d’autres très bien : Black Diamond, Edelrid, Salewa, Simond (la marque de Decathlon), Camp…

Si vous êtes déjà équipé, avez-vous pensé à renouveler votre équipement ?

Sachez que vous portez mal votre casque si…
https://www.petzl.com/FR/fr/Sport/Actu/2018-3-14/Vous-portez-mal-votre-casque-si—

Comment vérifier l’état de votre casque…
https://www.petzl.com/FR/fr/Sport/Actu/2019-2-14/Comment-verifier-l-etat-de-votre-casque-

Autre équipement, la longe, plus communément appelée « vache ».
Petit guide pour bien choisir sa longe

Le choix est plus simple : Le mieux est de choisir une longe double, car c’est plus pratique pour la grimpe en extérieur et notamment la grande voie. Chaque brin de corde doit avoir une longueur différente, une longue et une courte : important pour le rappel, et pour le confort au relais.

Exemples :
https://www.9cplus.com/longes-/647-beal-longe-dynadoubleclip.html
https://www.decathlon.fr/la-vache-double-id_8324696.html
Le luxe ultime, c’est la longe réglable, proposée depuis peu par Petzl, mais plus chère :
https://www.petzl.com/FR/fr/Sport/Longes/DUAL-CONNECT-ADJUST

Voilà, vous savez l’essentiel, il ne vous restera plus qu’à profiter des beaux jours pour tester vos nouveaux joujoux sur nos belles falaises.

A bientôt !
La commission Sécurité et Matériel, en coopération avec Jérémie.

Partager l'article :

En 2019, je vérifie mes EPI !

Vous les avez sans doutes vus nos Aspaliens, début décembre, assis en rond, à écouter solennellement ce que disait Jérémie, notre moniteur d’escalade, à propos des Equipements de Protections Individuels, ou EPI.

Les EPI, kézako ?

Les EPI, c’est l’ensemble des équipements qui nous permettent de grimper en toute sécurité : les cordes, le casque, les dégaines, etc. La durée de vie d’un EPI dépend du fabriquant, regardez bien la notice. On différencie les EPI textiles et métal, mais tous nécessitent un contrôle régulier, que ce soit annuellement, ou après un événement marquant.
 
Et c’est ainsi que début décembre, les membres du club ont pu apprendre à contrôler leurs EPI et poser toutes leurs questions à Jérémie. Si vous n’avez pas pu suivre la formation, ce n’est pas grave, vous pouvez regarder ces deux vidéos qui vous donneront l’essentiel : partie 1 (cordes et baudrier) et partie 2 (dégaines, assureurs & casques).
 
Évidement, vous pouvez toujours aller poser a posteriori toutes vos questions à notre moniteur !

Trois nouveaux interlocuteurs à l’Aspala

D’autres interlocuteurs sont aussi disponibles si besoin au sein du club. Et oui, en fin d’année 2018, trois membres de l’Aspala ont été formés par la FFME Ile de France pour gérer les EPI. Ils ont notamment appris : 
 
  • les normes et réglementations traitant de la gestion des EPI mis à disposition du public dans le cadre d’une association,
  • les méthodes de vérification des différents EPI, 
  • la création et le maintien du registre des EPI du club.
Grâce à cette formation, ils pourront assister Jérémie sur la gestion des équipements de l’Aspala (suivis, contrôles, registre du matériel…). Félicitations donc à Vincent Simonini, Thierry Serin et Quentin Lancereau
 
En cas de doute sur un équipement de sécurité du club ou sur l’un des vôtres, n’hésitez pas donc à solliciter les personnes compétentes. En 2019, une bonne résolution : je vérifie mes EPI !
Partager l'article :