Un autographe SVP !

La commission EPI et sécurité travaille pour mettre en place des actions afin de garantir la sécurité de tous les membres de l’Aspala. C’est pourquoi, elle a élaboré une feuille d’émargement à compléter obligatoirement à chaque fois que vous viendrez grimper (Nom + prénom + numéro de licence et signature).
Mais pourquoi ???? Tout simplement pour être en conformité avec nos obligations de sécurité mais également pour avoir un indicateur permettant de connaitre l’affluence à chaque séance.

Pensez-donc à vous munir de votre numéro de licence (transmis par mail par « licence FFME ») pour vos prochaines venues !

 

Partager l'article :

En 2019, je vérifie mes EPI !

Vous les avez sans doutes vus nos Aspaliens, début décembre, assis en rond, à écouter solennellement ce que disait Jérémie, notre moniteur d’escalade, à propos des Equipements de Protections Individuels, ou EPI.

Les EPI, kézako ?

Les EPI, c’est l’ensemble des équipements qui nous permettent de grimper en toute sécurité : les cordes, le casque, les dégaines, etc. La durée de vie d’un EPI dépend du fabriquant, regardez bien la notice. On différencie les EPI textiles et métal, mais tous nécessitent un contrôle régulier, que ce soit annuellement, ou après un événement marquant.
 
Et c’est ainsi que début décembre, les membres du club ont pu apprendre à contrôler leurs EPI et poser toutes leurs questions à Jérémie. Si vous n’avez pas pu suivre la formation, ce n’est pas grave, vous pouvez regarder ces deux vidéos qui vous donneront l’essentiel : partie 1 (cordes et baudrier) et partie 2 (dégaines, assureurs & casques).
 
Évidement, vous pouvez toujours aller poser a posteriori toutes vos questions à notre moniteur !

Trois nouveaux interlocuteurs à l’Aspala

D’autres interlocuteurs sont aussi disponibles si besoin au sein du club. Et oui, en fin d’année 2018, trois membres de l’Aspala ont été formés par la FFME Ile de France pour gérer les EPI. Ils ont notamment appris : 
 
  • les normes et réglementations traitant de la gestion des EPI mis à disposition du public dans le cadre d’une association,
  • les méthodes de vérification des différents EPI, 
  • la création et le maintien du registre des EPI du club.
Grâce à cette formation, ils pourront assister Jérémie sur la gestion des équipements de l’Aspala (suivis, contrôles, registre du matériel…). Félicitations donc à Vincent Simonini, Thierry Serin et Quentin Lancereau
 
En cas de doute sur un équipement de sécurité du club ou sur l’un des vôtres, n’hésitez pas donc à solliciter les personnes compétentes. En 2019, une bonne résolution : je vérifie mes EPI !
Partager l'article :

Ouverture du mur d’escalade

Dans quelques jours, le lundi 21 janvier, la nouvelle Structure Artificielle d’Escalade du Complexe La Fontaine accueillera pour la première fois les grimpeurs Aspaliens !

Pour que tout ce beau monde puisse grimper sur ce mur tant attendu, nous avons pu compter sur l‘aide d’une vingtaine de bénévoles de tout âge qui durant une journée ont porté/déplacé 3 tonnes de prises, vis, dégaines, cordes … Des Aspaliens et enfants d’Aspaliens organisés et motivés qui en quelques heures ont déballé 10m3 de cartons et créé un magnifique champ de prises arc en ciel. Bref, un grand coup de chapeau à eux et un grand merci pour leur énergie !

Place maintenant aux ouvreurs et à Jérémie qui durant 5 jours vont œuvrer pour installer environ 300 dégaines, visser environ 4 690 prises et ouvrir une centaine de voies que nous avons hâte de tester !!! Avec ses 42 mètres linéaire, sa hauteur de 13 mètres sur les 4/5ème, avoisinant les 16 mètres en son point culminant, nous allons bien nous amuser !!!

Nous sommes certains que vous aurez autant que nous le palpitant en découvrant pour la première fois ce nouveau mur et que vous serez autant ravis que toute l’équipe de l’Aspala de faire chauffer vos chaussons dessus !

Voilà une nouvelle année qui commence bien Bonne grimpe à tous !

Partager l'article :

L’Aspala fait bloc au championnat des Hauts-de-Seine

Pas moins de huit Aspaliens ont fait le déplacement mi-décembre au Cnit de La Défense pour participer au championnat départemental de bloc. Jamais une compétition n’avait attiré autant de grimpeurs du club, dont la culture est jusqu’à présent plutôt orienté vers la pratique loisir.

Cinq jeunes et trois adultes ont donc réglé leur réveil à 5h30 du matin pour une arrivée très (trop !) matinale dans la salle BlockBuster où était organisée la compétition dès 7h15, horaire des inscriptions…

La matinée était consacrée aux catégories jeunes, l’après-midi aux adultes, avec à chaque fois une compétition sous forme de contest : 30 blocs de tout niveau à grimper en 2 ou 3 heures, sans finale. Pour le niveau départemental, ce format permet à tous les grimpeurs, même débutants, de s’amuser dans des blocs à leur niveau, de profiter de prises neuves et d’ouvertures variées. Idéal donc pour nos grimpeurs de l’Aspala, peu habitués à l’ambiance des compétitions.

  

Le réveil musculaire a vite succédé au réveil des paupières. Un tour de la salle pour lire les différents blocs, quelques minutes de briefing pour expliquer aux jeunes le déroulement du contest, et les hostilités ont été officiellement lancées !

Les jeunes se sont très vite pris au jeu des problèmes posées par les ouvreurs : des dalles tout en (dés)équilibre, des jetés, du dièdre, du dévers bien physique… Il y en a eu pour tous les goûts et dans tous les styles.

Face à des jeunes compétiteurs souvent plus aguerris, nos représentants d’Antony ont tout donné, avec à la clé de belles prouesses, et plusieurs blocs complexes « topés » ! Ils ont surtout pris beaucoup de plaisir dans une ambiance bon-enfant. Ils n’avaient plus beaucoup de peau sur le bout des doigts à l’issue de l’épreuve, mais l’expérience aura été enrichissante et prometteuse pour la suite.

Puis place aux adultes l’après-midi. Nos trois valeureux compétiteurs se sont lancés à corps perdus dans la bataille, enchaînant les blocs à un rythme effréné 😉
Eux aussi ont tenté de faire honneur aux couleurs de l’Aspala, s’acharnant jusqu’à la dernière seconde sur les problèmes leur résistant.

Leur motivation sera récompensée par deux belles médailles, une en bronze pour bibi chez les vétérans hommes (eh oui je suis officiellement vieux depuis cette année… enfin selon la fédé !), et surtout une superbe première place synonyme d’or chez les vétérans femmes pour Miss Magali Pons ! Sous vos applaudissements s’il vous plaît !

Qu’on se le dise, l’Aspala est prêt à faire bonne figure lors des prochaines compétitions. Ça tombe bien, notre nouveau mur est enfin prêt pour en accueillir certaines.

Partager l'article :