Mot de la rentrée de la Présidente

C’est déjà la rentrée et cette nouvelle année sportive s’annonce au beau fixe pour l’Aspala !

Tout d’abord, je (re)souhaite la bienvenue aux nouveaux Aspaliens et suis ravie de retrouver la quasi-totalité de nos adhérents de la saison dernière. La famille Aspalienne s’agrandit pour notre plus grand plaisir ! Il y a 5 ans nous étions 59 adhérents et aujourd’hui nous sommes plus de 300 dont 128 jeunes. Une grande croissance pour notre petit club qui pour autant fera toujours tout pour conserver les grandes valeurs qui le fondent comme la convivialité, le partage, l’entre-aide, la solidarité, l’ouverture aux autres et le respect.

Cela fait quelques mois qu’on m’a confié la responsabilité du club, et c’est avec une immense joie et beaucoup de motivations que j’essaye de tout mettre en œuvre pour que chaque grimpeur, dirigeant, encadrant, parent trouve son plaisir selon ses attentes dans notre club. Mais je ne suis pas seule à m’investir pleinement dans ce sens. C’est aussi grâce à tous les bénévoles, à nos encadrants et au soutien continuel de la mairie, que l’Aspala peut aujourd’hui offrir à ses adhérents d’excellentes conditions de grimpe ! Un grand merci à eux pour le temps et les efforts consacrés pour notre association !

Il y a maintenant 8 mois, nous avons pu (enfin) poser nos valises pleines de cordes au pied du nouveau mur. Et quel plaisir cette nouvelle SAE (Structure Artificielle d’Escalade) qui fait « tomber en amour » toute personne qui pose les yeux dessus. Un terrain de jeu magnifique avec lequel nous débutons gaiement cette nouvelle année sportive qui s’annonce pleine de beaux projets.

Nous avons doublé les créneaux de cours pour les jeunes, mis en place un cours perfectionnement et créé une Team compétition avec un cours dédié. Pour aider à l’encadrement de tous ces nouveaux cours, nous avons embauché à temps partiel un nouveau moniteur d’escalade, Alexandre TONG qui vient ainsi prêter main forte à notre autre coach, Jérémie HARTMANN. Avec ces deux moniteurs d’escalade, nos grimpeurs sont entre de bonnes mains !

Afin de faire découvrir notre belle structure et notre activité, nous avons programmé 3 dates pour des portes ouvertes. Et pour que les membres puissent partager leur passion avec des proches et/ou des amis, nous prévoyons plusieurs dominicales dans l’année. Les dates de ces différents évènements seront prochainement disponibles sur notre site internet sur lequel vous pouvez retrouver une multitude d’informations sur le club. Je vous conseille vivement d’ailleurs d’y créer votre profil pour accéder à l’espace membres qui permet d’avoir accès à des informations destinées uniquement aux Aspaliens  (trombinoscope, boutique T-shirts, billetterie avantages, annuaire…).

Autre date importante cette année, le WE du 9 et 10 mai 2020 au cours duquel nous allons accueillir sur notre mur, le Championnat régional de difficulté. C’est une compétition importante pour les forts grimpeurs de la région qui ont déjà hâte de venir se challenger sur notre magnifique mur. Un évènement majeur, organisé par la Ligue IDF-FFME (http://idf.ffme.fr/)  qui va nécessiter le soutien de l’Aspala. J’en profite d’ailleurs pour lancer un appel à tous les membres qui le souhaitent, pour venir apporter leur aide lors de ces deux journées. Mais également pour soutenir les bénévoles actuels lors d’autres évènements ou pour participer tout simplement à la vie du club.

C’est le cas de nos commissions qui travaillent activement pour répondre aux attentes et aux besoins de chaque membre durant cette nouvelle saison :

  • La commission sorties escalade et alpinisme qui planifie de belles sorties en falaises, sur les rochers de Fontainebleau, au Viaduc des Fauvettes…ainsi que la traditionnelle sortie annuelle en Bourgogne ;
  • La commission sécurité et matériel qui veille à la sécurité des grimpeurs : entretien des EPI (Equipement de Protection Individuelle), mise en place du contrôle de l’autonomie des membres, affichage des règles de sécurité…
  • La commission communication qui fait vivre le site internet et la page Facebook pour favoriser la circulation des informations sur le club et veiller à optimiser la communication,
  • La commission gestion de la SAE qui veille entre autre au bon entretien du mur, organise le renouvellement des voies pour varier les plaisirs ;
  • La commission événementiel qui organise des moments de convivialités pour le plus grand plaisir de nos papilles (pot de la rentrée, galette des rois…ou encore barbecue de fin d’année) ;
  • La commission formation et compétition qui accompagne les membres qui souhaitent se former (en tant que juge, initiateur SAE…), apporte son soutien aux compétiteurs et organise l’accueil de compétitions sur notre SAE ;
  • La commission jeunesse qui organise, en lien avec les autres commissions, des événements, sorties, projets à destination de nos jeunes grimpeurs.

En bref, vous l’aurez compris, l’Aspala est un club dynamique, structuré et tourné vers l’avenir, qui a besoin de chacun d’entre vous pour poursuivre son développement tout en maintenant sa « Bretzel attitude » !

A tous, je vous souhaite une excellente année sportive !

Au plaisir de vous retrouver au pied du mur.

Magali

 

 

 

Partager l'article :

Utilisation des enrouleurs automatiques

Notre structure d’escalade est équipée de deux enrouleurs automatiques. Ces enrouleurs, principalement destinés à la pratique de l’escalade de vitesse, vous donnent aussi la possibilité de grimper seul en étant auto-assuré sur les quelques voies localisées sur le secteur de vitesse.

Bien que parfaitement sûrs lorsque correctement utilisés, les enrouleurs automatiques peuvent néanmoins être une source d’accident en SAE comme le montrent de nombreux exemples de mauvaise manipulation. Il convient donc de les employer en respectant scrupuleusement les consignes d’utilisation.

L’utilisation des enrouleurs est autorisée UNIQUEMENT EN PRESENCE D’UN PARTENAIRE AINSI QUE D’UN ENCADRANT QUALIFIÉ ET APRÈS AUTORISATION DE CE DERNIER OU DU RESPONSABLE DE SEANCE PRESENT. LE PARTENAIRE VÉRIFIE QUE LE GRIMPEUR SUIT CORRECTEMENT TOUTES LES ETAPES (Pendant l’ascension, le partenaire se place en dehors des tapis).

MISE EN PLACE (début de séance) :

  • Tirez sur la cordelette pour faire descendre la sangle de l’enrouleur (illustration 1),
  • Accrochez la sangle au sommet du triangle de sécurité à l’aide d’un des deux mousquetons de sécurité, sans enlever la cordelette (illustration 2)

UTILISATION :

  • Accrochez les 2 mousquetons automatiques au pontet du baudrier (illustration 3),
  • Vérifiez que les 2 mousquetons sont bien verrouillés,
  • Retirez la cordelette – cordelette + petit mousqueton (illustration 4),
  • Pour une 1ère utilisation, faites un arrêt à mi-hauteur et réalisez un test de prise en charge,
  • Au fur et à mesure de la montée, assurez-vous que la sangle se rétracte correctement,

APRÈS RETOUR AU SOL :

  • Accrochez le mousqueton de la cordelette à l’extrémité de la sangle, puis retirez les deux mousquetons du baudrier (illustration 3)
  • Raccrochez la sangle au sommet du triangle de sécurité, à l’aide d’un des deux mousquetons de sécurité (illustration 2)

RANGEMENT (Fin de séance) :

  • Vérifiez que la cordelette est attachée à l’extrémité de la sangle,
  • Décrochez la sangle du triangle de sécurité,
  • Faites remonter LENTEMENT la sangle en la retenant avec la cordelette (illustration 1)

EN CAS D’ANOMALIE, CESSEZ IMMEDIATEMENT L’ACTIVITÉ

POIDS MINI = 11.5 KG / MAXI = 140 KG

PRINCIPALES SOURCES D’ACCIDENT, UTILISATIONS A PROSCRIRE

  • Départ sans avoir mousquetonné la sangle de l’enrouleur au baudrier : le triangle de sécurité est en position « orange » (illustration 6),
  • Sangle attachée au porte-matériel (illustration 7),
  • Un seul des deux mousquetons d’amarrage est attaché au pontet du baudrier (illustration 8),
  • Sangle attachée au mur entre deux escalades (illustration 5), et pas rattachée au baudrier lors du départ suivant,

Cordelette attachée en lieu et place de la sangle (illustration 9)

 

Partager l'article :

Alexandre a trouvé sa voie

C’est l’histoire d’un mec qui voulait faire un sport de combat, qui en a essayé plusieurs, mais qui n’en a trouvé aucun dans lequel il se sentait suffisamment fort pour persévérer.
C’est l’histoire d’un mec qui grimpait partout quand il était petit, aux arbres, aux meubles… L’histoire d’un petit garçon qui avait la bougeotte.

Alors un beau jour, plutôt que de s’obstiner dans la boxe ou le Kung fu, Alexandre est entré avec des copains dans la salle Antrebloc à Villejuif, pour essayer l’escalade… Verdict : « super sympa ! »

Le jeune homme cherche donc un club près de chez lui. Pas de chance, celui d’Antony est délocalisé dans un petit gymnase le temps de travaux sur son mur d’escalade habituel. Le club n’accepte plus de nouveaux adhérents pendant cette période.

Qu’importe, Alexandre reviendra à la charge un peu plus tard, et réussira à s’inscrire en cours d’année. C’était il y a 5 ans. Depuis, « Alex » est connu de tous au sein du club. Il est vite devenu une personnalité incontournable et attachante de l’Aspala, impliqué dans la vie du club, participant aux sorties en falaise, aux compétitions, et surtout aux apéros de fin soirée au New Dream… « C’est l’ambiance qui m’a d’abord plu ici : il y a beaucoup d’entraide entre les grimpeurs, pas de prise de tête ni de sectarisme entre les anciens et les nouveaux ».

Accessoirement, il a aussi trouvé un sport dans lequel il se sent progresser année après année : « J’avais l’impression de ne pas être très bon en sport de combat, j’atteignais vite mes limites, pour finalement essayer une autre discipline. C’était très frustrant. En escalade, même s’il y a des phases de stagnation, je ressens moins ces barrières, je sens que j’ai encore les capacités de franchir des paliers ».
D’abord accroc au bloc, Alexandre préfère maintenant la voie, si possible en dévers : « j’aime quand c’est physique, pour me dépasser et mettre mon corps à niveau. Les dalles techniques m’attirent moins ».

Curieux d’apprendre, il s’inspire des tutos d’entraînement sur internet, regarde les compétitions internationales et admire « la grimpe très posée de la Coréenne Kim Jain ou des Japonaises comme Akiyo Noguchi ». Participer aux compétitions le motive énormément, encore plus depuis que le club a mis en place une équipe structurée : « avant, c’était moi contre les autres. Maintenant c’est nous contre les autres ! ».

Il se découvre aussi une passion pour l’encadrement des enfants : « ça a commencé avec mes neveux et nièces, j’ai vu que j’arrivais à leur transmettre ma passion. Pour eux, tonton Alex = tonton escalade ». Quand l’Aspala ouvre ses portes aux jeunes il y a 2 ans, Alexandre participe régulièrement à l’encadrement des cours avec Jérémie. Au point de vouloir passer une formation pour pouvoir encadrer seul. « J’essaie de proposer des cours ludiques. C’était un peu stressant à la rentrée parce que j’étais seul aux commandes pour la première fois. Maintenant je suis beaucoup plus détendu ».

Ne t’inquiète pas Alex, « on a droit à 10% de pertes » comme on dit dans le métier.

                   

Partager l'article :