Sortie d’automne au Saou

Le week-end du 11 novembre, l’ASPALA organisait une sortie au Saou, dans la Drôme.

Cette sortie réunissait 6 grimpeurs de l’ASPALA et était encadrée par Thibault Paliès (organisateur) et Thierry Serin. Au programme 3 jours de grimpe et de partage, avec l’objectif grandes voies, pour ce long week-end quasiment estival !

Le vendredi matin, nous prenons la direction du gîte situé à quelques encâblures des falaises : une belle bâtisse ancienne rénovée et très fonctionnelle que nous découvrons dans le brouillard matinal (gîté équipé d’un beau piano en prime).

Une fois les affaires déposées et le matériel réparti, nous nous mettons en route à pied vers le premier site de couenne : Ceyte Ouest. Cette petite marche d’approche depuis le gîte nous permet d’apprécier les falaises sortant du brouillard… c’est magique! Sous une météo parfaite, le secteur bien équipé permet à tous de bien se mettre en jambe après avoir révisé les manips au pied des voies.



Après cette bonne session de grimpe, retour au gîte, à la frontale pour certains, pour lancer la préparation d’un repas aux couleurs du Mexique qui laisse ensuite place à une bonne nuit de repos.


Deuxième jour et nouveau programme : escalade en grande voie. Une fois les cordées composées, nous nous élançons dans le secteur de l’Aiguille de la tour. L’occasion pour les débutants d’apprendre et/ou perfectionner les manips au relai et le rappel dans des voies en 4/5 longueurs qui proposent une grimpe très variée (dièdre, cheminée, dalle).

Après ce plein de sensations, on termine par de la couenne avant de prendre la direction du restaurant d’une auberge pleine de charme et servant de délicieux plats.


L’estomac plein et une bonne nuit de sommeil plus tard, nous rejoignons le secteur Poupoune et le secteur Mur du Son pour un programme dédié à la grande voie pour les uns et couenne pour les autres. Encore une belle journée de grimpe, quoique cette fois les nuages et le vent nous ont rappelé qu’on était tout de même mi-novembre, mais aussi une bonne rando et recherche d’itinéraires pour le groupe parti en grande voie !

Avant le départ nous nous retrouvons autour d’un café/gouter sur la jolie place du village pour clôturer ce magnifique weekend d’escalade avec un groupe bien sympa !

Thibault et Thierry

La grande sortie ASPALA – Pentecôte 2022

Ce week-end de la Pentecôte (du 4 au 6/06/22) avait lieu la célèbre sortie annuelle de l’ASPALA .
2 ans que le club attendait ça! La faute au Covid… pas de “grosse” sortie organisée depuis 2019.
Cette fois-ci, le site choisi était Cormot en Bourgogne. Un site historique, on y grimpait déjà dans les années 30 et un style spécial, “cormosien” : un calcaire du jurassique moyen (oui, les dinosaures) aux plats arrondis redoutables pour les bras… de la hauteur (jusqu’à 38m pour 1 longueur), du vertical, des toits… et des points éloignés qui nous font bien travailler le mental.

Le comité d’organisation avait prévu un plan B car à J-5 on a failli tout annuler tellement la météo annonçait un temps… pourri, pluvieux, cataclysmique sur au moins 2 jours. Et puis, après de multiples danses du soleil, les dieux de la grimpe stoppaient les nuages et la sortie pouvait se dérouler (presque) normalement.
Après 3h de route, nous voilà tous arrivés au camping de Nolay. Rapidement, la vie du camp s’organise : montage des tentes, rangement des provisions et pic-nic. En attendant les dernier.e.s, un jeu de « tomate » s’improvise entre adultes, sous le regard incrédule des jeunes !

 

Après quelques fou-rires, nous redevenons des grimpeurs sérieux en nous dirigeant vers les falaises, où le soleil est au rendez-vous. Les secteurs Kim, J’maupoil ou Dame de Paris accueillent les Aspaliens qui se répartissent au pied des voies pour éviter les attroupements importants et gênants pour les autres grimpeurs (nous sommes 40 personnes).

Aspala escalade - Sortie en Bourgogne (Cormot)

 

Les voies nous offrent tout ce dont nous rêvions depuis le début de la pandémie : des parois avec des cotations variées allant de la grimpe plaisir à des voies représentant un réel défi pour les grimpeurs les plus aguerris.Aspala escalade - Sortie en Bourgogne (Cormot)
La séance de l’après-midi est parfaite. On retrouve avec joie les sensations en extérieur : découvrir les prises au fur et à mesure en passant ses mains sur le rocher, la vue sur la campagne environnante au relai, la concentration puis la joie de réussir à poser la dégaine suivante sur un passage exposé…
De retour au camping, rien de mieux qu’une bonne baignade au lac pour apaiser nos coups de soleil. On chahute dans l’eau pour se détendre et apaiser nos muscles endoloris.
Il est enfin l’heure de se restaurer. Pendant que certains prennent l’apéro, abreuvés par diverses potions magiques, d’autres sont déjà en train de faire cuire la viande, les patates, et les bananes au chocolat. Le barbecue du soir se passe dans une ambiance conviviale et familiale, qui n’est pas entamée par l’orage annoncé depuis la veille. Nous nous regroupons dans la salle commune du resto-snack du camping où un concert s’improvise grâce aux musiciens du club. Merci au gérant d’avoir laissé ses instruments de musique à disposition! Une soirée digne de l’ASPALA: improvisation, rires, challenges idiots, musique, blagues douteuses, chants… Il n’en faut pas plus pour lancer tout le monde sur un limbo et un challenge de la table ! Saluons la bienveillance des organisateurs qui se sont prêtés au jeu, jusqu’à plonger dans le lac avec la perdante du défi des fléchettes!
Le dimanche matin étant pluvieux, nous en profitons pour rattraper nos heures de sommeil, et nous arrivons tard en falaise, fatigué.e.s mais motivé.e.s (enfin sauf certains qui commencent par manger au pied des voies 😉 ). Cette fois nous nous concentrons sur les secteurs KimBatier ou Oestroplomb (ça ne s’invente pas). Un coin ombragé pour les assureurs mais au soleil pour les grimpeurs. Des voies de longueurs et de cotations différentes : de quoi ravir les grimpeurs.euses souhaitant profiter de la paroi avec des voies faciles, et ceux qui se sont challengés sur des 7 !

Aspala escalade - Sortie en Bourgogne (Cormot)
Multiactivité au camping avant le barbecue : foot, tennis, natation… quelle polyvalence les Aspaliens!
Le barbecue de ce 2ème soir est plus calme que celui de la veille. On a tout donné trop tôt, comme d’habitude, c’est ça le plaisir des retrouvailles! Tout le monde est trop concentré sur l’apéro… Mais ces pop-corns sucrés/salés aussi … Des brochettes à foison… Puis c’est un incroyable blind test depuis la voiture de notre D.E adoré qui s’organise, faisant danser nos Aspaliens.
Longues tables, bancs, feu de camp, viande au repas, chants, danses… Nous sommes les dignes successeurs des banquets Gaulois d’Astérix et Obélix. Mais les bardes ne sont pas ligotés chez nous.
Le dernier jour de grimpe est court, le réveil et le pliage des tentes sont difficiles mais toujours dans la bonne humeur. Il nous reste cependant assez de force pour faire quelques voies dans le secteur Bobby que nous n’avions pas exploré jusqu’à présent.
Chacun.e est fier.e de ses réussites du week-end : de sa première sortie, d’avoir su rester calme dans les passages difficiles, d’avoir fait un vol, d’être parti.e en tête, ou d’avoir enfin réussi cette voie annotée sur son topo !
Nous repartons de ce weekend rempli.e.s d’ondes positives! Et un grand merci à nos logisticiennes, d’une efficacité redoutable pour la bouffe et toutes les autres tâches qui nous ont permis de passer un weekend riche en émotions!

Vous avez raté ça ? Il reste des places pour la sortie du 18-19 juin !

Retour en force en compétition !

Après presque 2 ans de pause forcée, la Team compétition de l’Aspala était surmotivée avant de participer début décembre au championnat départemental de bloc des Hauts-de-Seine.

Les résultats sont à la hauteur de l’investissement mis à l’entraînement depuis le début de la saison :


– Magali Pons, première ex-aequo en catégorie Vétérans femmes. Il faut croire que Magali doit être un prénom qui aide à serrer les prises, puisque notre présidente partage la plus haute marche du podium avec une autre Magali, mais du club de Suresnes 🙂

Magali Pons, 1ère ex-aequo championnats départementaux de bloc des Hauts-de-Seine 2021 (vétérans)


– Alexandre Tong, également médaille d’or chez les Vétérans hommes. A l’issue d’une très belle compétition, il partage le podium avec un autre Aspalien, Fabien Teffot, en bronze.

Alexandre Tong, 1er, et Fabien Teffot, 3ème, championnats départementaux de bloc des Hauts-de-Seine 2021 (vétérans)


– Céleste Lecamp rajoute une nouvelle ligne à son jeune palmarès, en remportant le titre en catégorie U16 (Minimes) filles. Elle est accompagnée sur le podium par Ariane Compan, 3ème. Enora Duval n’est pas loin derrière, avec une prometteuse 5ème place.

Céleste Lecamp 1ère, et Ariane Compan (3ème), championnats départementaux de bloc des Hauts-de-Seine 2021 (U16)

– Chez les Seniors, Nils Soupey accroche une très belle 2ème place en étant le seul à toper un bloc très à doigts. Pas loin derrière Timothée Nguyen se classe 5ème et obtient lui aussi son ticket pour le championnat régional d’Ile-de-France.

Ils seront 5 de l’équipe en tout à participer aux Régions qui se dérouleront le 22 janvier prochain.

A noter également les belles performances des autres membres de la Team : Marouane Ben Jelloul, Sébastien Dorigo, et Luc Pagies.

Et une petite pensée pour nos 2 blessés du moment, Guillaume Joncour et Christophe Caudoux, qui se remettent tranquillement, en attendant de revenir plus fort !

Bravo à tous, la saison ne fait que commencer !

 

Interview de Mickaël MAWEM – Qualifié aux JO de Tokyo épreuve d’escalade

Notre beau mur de l’ASPALA Antony Escalade accueillait en ce début février un entraînement de l’équipe de France militaire d’escalade, avec quelques pointures comme Manu Cornu ou Mickaël Mawem. A cette occasion, notre représentant français aux prochains Jeux Olympiques de Tokyo s’est prêté au jeu des questions-réponses. Il nous explique sa stratégie de préparation pour ces JO, les premiers de l’histoire de l’escalade ! Un grand merci à lui pour sa disponibilité.